JUBILE LAURETAINE

2019- 2020

 

Indications pastorales

 

            Cette année bénite sera une occasion de raviver le chemin vers la sainteté. Le 25 mars 2019, le pape François nous a confié une consigne importante :

 

«  A vous et tous ceux qui sont liés au sanctuaire, Dieu, par Marie, confie une mission pour notre temps : porter l’Evangile de la paix et de la vie à nos contemporains spécialement auprès des plus négligents, comptant sur leurs intérêts terrestres ou plongés dans un climat d’aridité spirituelle. Nous avons besoin de personnes simples et sages, humbles et courageuses, pauvres et généreuses. En somme, des personnes qui, à l’école de Marie, accueillent sans réserve l’Evangile dans leur vie personnelle. Alors,de ce lieu,  à travers la sainteté du peuple de Dieu, continueront à se diffuser en Italie, en Europe et dans le monde, des  témoignages de saintetéà chaque stade de la vie, pour rénover l’Eglise avec le levain du Règne de Dieu »

 

            C’est avec cet esprit que nous sommes appelé à vivre le Jubilé dans ses évènements principaux et dans les signes qui le caractérisent

 

 

L’ECOUTE DE LA PAROLE DE DIEU

 

            Nous sommes invités à méditer de manière particulière le mystère de l’Incarnation, des Béatitudes Evangéliques et du Magnificat. Dans le sanctuaire, nous aurons de nombreuses occasions d’écouter l’Ecriture Sainte. Les groupes de pèlerins pourront porter du fruit dans les rencontres de catéchèsesdes jeunes, familles et malades.

 

            Une pastorale du sanctuaire se développera toute l’année en semaine dans les jubilés du Vendredià travers des conférences du Padre Cantalamessa, et Mgr Marco Frisina commentant l’exhortation apostolique GAUDETE ET EXULTATE, « la sainteté dans le monde contemporain »pour toutes les familles, les jeunes, et les adultes. Pour les malades, infirmes qui désirent s’associer connectez-vous à la chaine Youtube santa Casa et selon les indications du site : www.santuarioloreto.it. Voici les dates des rencontres en 2020 : les vendredis 17 janvier, 21 février et 5 juin.

            Durant le carême, les mardis,l’esprit des Béatitudes sera mis en honneur, chartre de notre foi.

            Durant la première semaine de mai,rassemblements des familles à travers l’aspect religieux, culturel et artistique sur le thème de « la maison et la famille. »

            Le samedi 26 septembre 2020 se tiendra une Rencontre Pastorale « maison de Marie en chaque famille » qui aura comme thème « La Maison dans l’Evangile : espace de relation et de révélation. ».

 

            Pour les jeunes,  diverses journées sont organisées, vendredi 31 janvier (célébration pénitentielle), dimanche 5 avril (journée de la jeunesse), vendredi 22 mai et vendredi 12 juin

 

                                                       LES SACREMENTS

 

L’Eucharistie

 

            La célébration de l’Eucharistiesera le point culminant du Jubilé ; rencontre vive et efficace avec la Parole de Dieu faite chair, dans laquelle est enfermée tout bien spirituel de l’Eglise, c’est à dire le Christ , notre Pâque (CCC, 1324) : le Seigneur Jésus s’offre pour nous. Ce n’est pas une présence symbolique, mais une présence , vraie, réelle du Christ Crucifié et Ressuscité, vivant qui nous veut vivant et qui nous prêt à nous attendre toujours pour renouveler sa Présence.

     La prochaine publication de la troisième édition italienne du Missel Romainsera l’occasion de redécouvrir la beauté et la fécondité de la célébration eucharistique. C’est pourquoi, l’invitation est lancée d’étudier à fond en communauté paroissiale, l’ordinaire générale du Missel Romain. Il est urgent de redécouvrir la valeur des gestes et des paroles de la Liturgie, aidant les fidèles à passer des signes aux mystères, impliquant en eux, l’action de l’Esprit, dans leur existence personnelle.

 

            Le culte eucharistique en dehors de la Messe est intimement lié à la célébration eucharistique et en découle. 

 

     Dans le sanctuaire, seront organisées des temps adorations, chaque jeudi, et le vendredi, des processions de l’Eucharistie.

 

     Le vendredi 20 mars, journée eucharistique.  A 11:00 Avec les curés, consacrés, fidèles, pèlerins, associations de la congrégation de la Santa Casa,  bienfaiteurs et  inscrits à tous les réseaux de prière « Pierres Vivantes » : vêpres, procession eucharistique et bénédiction solennelle à la ville et au monde…( Porte Marina). 

 

     Nous nourrir du Corps et du Sang du Seigneur, adorer sa présence, nous aidera à nous rendre compte que « sans Lui nous ne pouvons rien faire » (Jn 15,5), nous ne pourrons réaliser de nombreuses choses, tant au niveau personnel que social, apportant succès et visibilité, que si nous ne le perdons pas de vue, et Lui, notre vie,  nous élèvera vers le haut !

 

Le sacrement de la Réconciliation.

 

            Le sacrement de la Réconciliation  nous donne la paix profonde avec Dieu, avec nos frères et avec nous-même, expérimentant l’amour du Seigneur plus grande que nos contradictions de nos fragilités et toutes nos mesquineries. C’est une promesse de la vraie joie.  Comme à Pierre et au fils prodigue, le Seigneur nous embrasse après nos chutes  et nous aide à nous relever  et nous remettre sur pieds, arrêtant la vraie chute,  celle qui peut nous pourrir la vie, et nous faire rester à terre pour ne pas nous relever. (Christus Vivit 20). 

 

            Sur la croix nous sommes sauvés de nos péchés et avec ce même pouvoir du total don de Lui même, il continue aujourd’hui  à nous sauver par l’action de son Esprit. Regardons la Croix ; agrippons-nous à Lui, nous laissant sauver, celui  qui se laissera  sauver par Lui , sera libéré de son péché, de la tristesse, de son vide intérieur, et de son isolement.(Evangelii gaudium,1).

Laissons-nous donc  enlacer par le Christ dans le sacrement du pardon. Pour ce motif, en le lieu approprié de la Réconciliation, des confesseurs seront présents pour ce sacrement et dans les premières heures de l’après midi, un confesseur sera présent également dans le sanctuaire.

 

Le sacrement de l’onction des malades.

 

            Par sa Passion, Mort et Résurrection, Jésus donna sens à la souffrance et toute maladie devient moyen de purification et de salut, pour soi et pour les autres. Laissons-nous guérir et  renouveler dans l’Esprit pour affronter l’épreuve de la souffrance avec la force divine du sacrement de l’onction des malades.

 

     Une cérémonie communautairesera prévue par le recteur, et les prêtres qui accompagneront les pèlerins, adéquatement préparés.

 

 

                                                                                LES SIGNES DU JUBILE

 

Le Pèlerinage

 

            Le pèlerinage est une icône du chemin que chaque personne accomplit dans son existence et nous rappelle la route qui mène vers Dieu et vers nos frères. Se mettre en chemin vers la Santa Casa, la « Sainte Maison », signifie comprendre l’événement extraordinaire du Fils de Dieu se mettant en voyage. Il est parti du Père, est descendu du Ciel, se faisant homme dans le sein de Marie pour être solidaire avec chacun de nous, nous guérir de nos blessures, nous libérer du poids de nos fautes, nous remettre nos péchés et nous reconduire au Père.

 

            Le pèlerinage jubilaire nous appelle  à sortir de nous-même constammentpour nous retrouver dans notre relation avec Dieu et avec l’Eglise allant à la rencontre de nos frères pour porter les fruits de l’amour, de la joie, paix, patience, bienveillance, bonté ; fidélité, douceur maîtrise de soi( Gal 5,22).

 

     En vue de préparer et vivre ce pèlerinagecomme authentique expérience de foi, vous trouverez de  bonnes suggestions dans « le directoire sur la piété populaire et Liturgie ».

     Dans l’expérience du pèlerinage, vous pourrez monter l’Escalier Saint, la « Scala Santa », conduisant au sanctuaire: ce sera une occasion de vivre l’expérience spirituelle de purification et de pénitence se souvenant tout au long du parcours,  des évènements principaux du Salut.

 

 

La Porte Sainte

 

            L’ouverture de la « Porte Sainte »  signifie le commencement de l’Année Sainte. C’est la porte qui représente le salut. Jésus dans l’Evangile déclare lui-même : « je suis la porte (Jn 10,9), c’est à dire : je suis l’entrée indispensable pour accéder au salut éternel, à la Rédemption,  et dés ici-bas.

 

            Frapper à la porte de l’Eglise devrait toujours exprimer la recherche, l’attente, la joie de la rencontre avec Dieu avec ses frères et avec toute l’Eglise. Passer par la porte signifie passer d’une situation de distraction à un recueillement, de l’ordinaire à l’extraordinaire, de la frénésie des mille choses à faire à l’attitude de se mettre aux pieds du Maître, L’écoutant et partageant sa Cène Pascale , comme prémisse de la joie du Ciel. La porte nous rappelle l’entrée dans la vie de la foi venue au baptême.

 

            A peine entrés dans la Basilique, nous réaffirmerons devant le Baptistère le renouvellementdes promesses baptismales et notre appartenanceà toute l’Eglise, Maison de Dieu, colonne et soutien de la vérité (1Tim 3,15). Ce rite accompli dans le sanctuaire de la Santa Casa, évoque avec grande évidence, le mystère de Dieu qui, à travers les murs de la Maison de Marie, a voulu faire « maison avec nous », s’abaissant jusqu’à nous afin que notre « oui » soit sa maison.

 

            Entrant dans la santa Casa, nous établirons conversation avec Marie et Joseph, leur racontant notre vie et de qui nous serons proches de cœur. Nous recevrons une consolation accompagnée de leur prévenante présence, nous aidant à suivre le Seigneur. En eux, nous trouverons soutien et encouragement pour nous engager généreusement dans l’annonce de l’Evangile et dans le témoignage de la charité pour renforcer les liens de la solidarité, promouvoir les conditions de vie plus justes et fraternelles pour tous,  s’envoler vers la sainteté, comme l’aigle qui ne reste pas en son nid mais vole haut pointant vers le ciel.

 

L’indulgence plénière

 

            L’indulgence n’est pas une sorte de solution magiqueà tous nos problèmes mais il est la manière concrète par laquelle l’Eglise prend soin de nous, nous aidant à nous relever du mal accompli et à couper avec patience les racines de désordre que le péché a introduit. Dans notre vie. L’Eglise se fait Mère soignant son peuple, grâce aux mérites de Jésus Christ, de la Bienheureuse Vierge et de ceux qui intercèdent pour nous en tant que participants du même organisme vital qu’est le Corps du Christ.

 

            L’esprit avec lequel nous recevrons le don de l’indulgence requière qu’à tout passage de la Porte Sainte, nous recevions la confession sacramentelle et la participation à la Sainte Messe, le témoignage de communion avec l’Eglise, manifesté par la récitation du Credo, unis à la prière selon les intentions du Saint Père, et à l’exercice des actes de charité et de pénitence.

 

           Le sanctuaire Pontificalde la « Santa Casa » est l’unique église jubilairepour recevoir l’Indulgence Plénière. Toutefois, pour valoriser pastoralement les chapellesdes aéroports civiles et de l’Aéronautique Militaire, il sera étendu la possibilité d’accueillir le don de l’Indulgence Plénière également en ces milieux, si l’ordinaire  du lieu en fait demande à la Délégation Pontificale de Lorette. Les fidèles pourront ainsi bénéficier des indulgences aux conditions prévues, en récitant, devant une statue de la Vierge Marie, les prières habituelles, ou invocations à la Bienheureuse Vierge Marie spécialement, la litanie de Lorette ou la prière jubilaire (cf décret de la Pénitencerie Apostolique n° 271/19/1).

 

             Les maladeset tous ceux qui ne peuvent sortir de leur habitation , s’unissant spirituellement à ceux qui effectueront la pieuse visite, pourront recevoir l’Indulgence Plénière à condition qu’ils se détachent complétement du péché et avec l’intention d’obtempérer en premier aux trois conditions habituelles ( confession sacramentelle, communion eucharistique et prière aux intentions du Souverain Pontife), en présence d’une image de la Vierge Marie, ils réciteront les prières habituelles adressées à Dieu ayant pour intention, la diffusion de la Foi, concluant par le Notre Père, le Credo, et les invocations à la Bienheureuse Vierge Marie, spécialement la litanie de Lorette ou la prière jubilaire, offrant humblement à Dieu miséricordieux, par Marie, les souffrances et désagréments de leur vie personnelle. (cf décret de la Pénitencerie Apostolique n° 271/19/1).

 

 La Charité

 

            L’Année Jubilaire est le temps approprié pour des gestes concrets de charité et de foi, au service des pauvres et des plus nécessiteux. Dans les diverses initiatives  de solidarités, je suis heureux d’en présenter deux : un, pourrait-on dire ainsi, « dans la maison », local, l’autre sur la « Terre de Jésus ». 

 

Quant au lieupour l’accueil des jeunesqui passeront à Lorette, en s’arrêtant dans le Centre Jean Paul II, ils seront accueillis, accompagnés et aidés pour comprendre le sens de leur vie. Le Pape François a voulu relancer le Centre Jean Paul II comme lieu d’actualisation de l’exhortation Chritus vivit.

 

La deuxième initiative de solidarité est pour Nazareth - où se trouve l’autre moitié de la Maison de Marie - : il s’agit de fournir des équipements spécialisés pour la néo natalité de l’hôpital « Sainte Famille » de Nazareth, et d’aider l’Association Myriam deNazareth, impliqué dans la lutte contre les tumeurs.

 

La prière mariale 

 

            Le Jubilé Lauretain est profondément associé à la Santa Casa dans laquelle le mystère de l’Incarnation s’est accompli  et a vu la Sainte Famille. La référence  à la Vierge Marie est aussi nécessaire au terme de la profession de foi en Dieu fait homme pour notre salut. Dans les pratiques de prières mariales, nous en rappelons quelques particularités : 

 

                           * Le Magnificat

 

            Le chant du Magnificat exprime par excellence le chant du Jubilé, de joie, pour le salut retrouvé. En communion avec Marie exultant pour la Miséricorde divine, qui s’étend d’âge en âge, chantons dans ce Jubilé, la joie d’être en Jésus, Lui notre unique et nécessaire Sauveur.

 

Le cantique de la Vierge devra donc être chanté à toutes les Messes Jubilairescélébrées dans le Sanctuaire

 

                               * L’Angelus

 

            Le Jubilé est l’occasion de reprendre et de promouvoir la prière de l’Angelus qui nous fait contempler le Verbe fait chair, le salut angélique à la Vierge Marie  et le recours à son intercession miséricordieuse. Cette prière, qui fut égrainée dans les siècles au rythme de la vie chrétienne, est la prière propre du sanctuaire de Lorette qui garde en la Santa Casa de Nazareth, cet espace mystique où a eu lieu le commencement du Mystère de notre Rédemption. 

 

Dans le sanctuaire, la prière de l’Angelus sera récitée trois fois par jour : le matin, à midi, et le soir.

 

                                * Le Rosaire

 

            Le Rosaire nous aide à contempler les évènements principaux  de la vie de Jésus et de nous réjouir de la présence de Marie au milieu de nous. Dans les dizaines du chapelet, notre cœur peut envelopper tous les faits concernant la vie personnelle, des familles, des nations de l’Eglise et de l’humanité. Ce serait vraiment une grande bénédiction si nos familles pouvaient reprendre la récitation du Rosaire, au moins en certaines circonstances particulières (anniversaires, mariages, mois de mai, fête mariale…). Le chapelet du Rosaire devient ainsi la chaine de transmission de la foi à travers les diverses générations.

 

Dans le sanctuaire, le Rosaire est prié : chaque jourà 17 :30 (heure solaire) ou 18 :00 (heure légale) ou chaque samedià 21 :00 avec procession.

 

                              *  La Litanie Laurétaine

 

            La Litanie Laurétaine, diffusée du sanctuaire de la Santa Casa dans le monde entier, représente la supplication des fils adressée à la Vierge Marie. Le peuple de Dieu L’invoque sous divers titres afin de raviver la certitude que nous sommes invités par Elle à sillonner le ciel par la sainteté et à viser haut, vers la joie éternelle du Paradis. 

 

                             * La Prière du Jubilé

 

            Dans la prière du Jubilé, le Saint Père nous offre une invocation à adresser  à Dieu par l’intercession de la Vierge, Patronne des voyageurs  aériens, par laquelle nous appelons le don de la sainteté, de la paix et de la concorde entre les peuples.

 

            J’ai confiance en la collaboration de tous durant ce temps de grâce,  afin qu’il soit une grande opportunité pour croître ensemble vers le Christ, sans lequel il est illusoire de rêver une société plus juste, plus fraternelle et solidaire.

 

            Nous repartirons de la Santa Casa, la Sainte Maison, animé par l’espérance que Dieu est avec nous et nous donne force, nous renouvelle, nous sanctifie, tandis que Marie nous accompagne et nous soutient dans notre engagement et dans notre collaboration. 

 

            Avec la parole de l’Apôtre St Jude (Thaddé), je voudrais vous dire à tous : « vous, très chers, priez dans le Saint Esprit, gardez-vous dans l’amour de Dieu, prêt à recevoir la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle.  Ceux qui hésitent, chercher à les convaincre.» ( Jude, 20-22) 

 

          Loreto, 11 novembre 2019

                                                                                

 

                                                                              Fabio †

                                                                               Archevêque

© 2023 by Uniting Church Arizona. Proudly created with Wix.com

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square