L'immobilier traverse les frontières

Surprenant pour nos esprits contemporains:  a-t-on déjà vu une maison traverser les frontières ? J'avoue ne pas avoir consulté le livre des records, mais je crains fort que cette sainte Maison ne soit guère référencée. La cause: Un document dans les archives du Vatican découvert début XX° relate un mariage de Philippe d'Anjou avec une jeune fille issue d' une famille d'origine byzantine apportant en dot cette Sainte Maison de Palestine. Apportée par les croisés ou portée par les anges ? Plutôt anges célestes ou anges humains !  Voie céleste angélique ou voie maritime par les hommes ?  Historicité ou histoire ? Spirituel ou mystique ? Des éléments de réponses vous seront fournis en écoutant la conférence ci-dessous.   Voir cette sainte Maison à Lorette est encore mieux ! 

Une Conférence  de l 'Académie des Belles Lettres 

Translation de la Sainte Maison , Santa Casa

Fait historique

10 mai 1291 de Nazareth à Tersago en Dalmatie.

10 décembre 1294 à Lorette en Italie

  1/ fouilles effectuées en 1960: beaucoup d'éléments concordent: les pierres authentifiées venant des Nabatéens, constructeurs en Israël , "matériaux locaux"

        2/ De nouveaux documents historiques

  découverts au palais "palazzo degli Angeli d'Empiro" a Collesano près de Palermo:

            Ce fut un mariage en septembre 1294 de Philippe II d'Anjou, fils du roi de Naples, Charles II prince de Tarante , ayant pris comme épouse, Ithamar, ou Marguerite d'Anjou , fille de Niceforo, despote d'Epiro, lui apportant comme dot une série d'objet précieux dont " les saintes pierres venant de la Maison de Notre Seigneur et de la Vierge Marie." et aussi " Une table de bois de pin,où la Vierge Marie, Mère de Dieu a tenu l'Enfant Jésus , notre Seigneur et Sauveur."

 

          Ce sont  les éléments constitutifs du sanctuaire de de Lorette "les Saintes Pierres" de la Maison de Notre Dame la Vierge Marie et une icône de la Vierge avec son Enfant, signalée dans un document lorettin de 1315 puis substituée par une statue.

         La coïncidence chronologique est significative: le mariage entre Philippe et Ithamar en septembre-octobre 1294 et la " santa Casa, " sainte pierres"  venue à lorette le 10 décembre 1294 selon la tradition et en provenance de l'illyria ( Dalmatie méridionale) .

          Des pièces de monnaie ont été également retrouvées lors des fouilles archéologiques de 1962-65, ayant appartenu au duc  Guy de la Roche,  vassal de Philippe II d'Anjou, fils d'Hélène Angeli, cousin d'Ithamar duc d'Athéne de 1287 à 1308.

 

           Cinq tissus rouges en formes de croix anat appartenues aux Croisés de l'orde équestre ont été également trouvées en ces murs saints. 

Une dizaine de graffiti de Nazareth du II-III e siècle sont incrustés en quelques pierres de la "Santa Casa" 

 la veille le 9 décembre, arrivée de la Santa Casa

Selon la tradition, la venu à Lorette de la Santa Casa est arrivée de Nazareth le 10 mai 1291. Ce n'est que le 9 décembre 1294 qu'elle arrivât dans un bosquet de Lorette la nuit du 9 au 10 décembre.

 

Les pèlerins arrivant en grand nombre ont l'occasion d'accomplir tout à la fois une démarche de pénitence et de réjouissance dans les sacrements de la confession de leurs péchés et de la célébration de la Sainte Messe. 

 

Il était une tradition non très ancienne d'allumer un feu " focaracci" tard dans la nuit jusqu'à l'aurore 


Ce jour du 9 décembre ils attendent sur la place du sanctuaire  l'ouverture de la basilique. 

Sainte Maison de Lorette

page en construction ..... En Travaux 

© 2023 by Uniting Church Arizona. Proudly created with Wix.com

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square