DES GUERISONS OBTENUES ...

Par Notre Dame de Lorette, 

pape Pie II fut guéri de la fièvre en 1464

pape Paul II fut guéri de la peste en 1464

Père Jean-Jacques OLIER, fondateur,  fut guéri de la fièvre et d'une grave maladie des yeux en mai 1630

1630

M. Olier fait un voyage à Rome afin de poursuivre son étude de l'hébreu. Mais il commence à éprouver une sérieuse détérioration de la vue qui rend la lecture impossible. Ne trouvant pas de remède dans la médicine, il entreprend à pied le long voyage au sanctuaire de Lorette (200 km) afin d'obtenir de l'aide de la Très Sainte Vierge. Ses prières sont exaucées mais c'est plutôt sa vision intérieure qui est guérie. Il voit cet événement comme sa première conversion, i.e. le détournement du péché grave et le début d'une sérieuse quête de la sainteté. Cela inclut un engagement à la vie d'oraison : il fait l'expérience d'un grand désir de la prière. Dix ans plus tard, dans ses Mémoires, il attribue cette grâce à l'intercession de Marie Rousseau.

Madame Marie d'Angiot, fut guérie de l'infirmité des jambes et des genoux durant élévation de la sainte Hostie en 1727

Isaac Lamott née à Grenoble calviniste, fut guérie d'une grave maladie généralisée en août 1732 

Père Libermann, fondateur des spiritains missionnaire en Afrique, fut guéri en 1840 de l'épilepsie et put être admis à l'ordination sacerdotale.

Elisabeth Busquet d'Avignon, guérie en mai 1878 d'une paralysie des jambes après la Sainte Communion reçue

 et bien d'autres pèlerins italiens  en ce sanctuaire de Lorette ...

© 2023 by Uniting Church Arizona. Proudly created with Wix.com

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square